GUIDE DE LA DEFENSE

La Défense de Paris de Louis-Ernest Barrias

Avec son positionnement en hauteur, au-dessus du fleuve, dans le prolongement des Champs-Elysées, la Défense a inspiré des générations d’hommes de pouvoir pour porter des monuments à leur gloire. Le premier qui l’a réellement fait est Napoléon. Après tout, les Champs-Elysées sont sa Voie Impériale, ponctuée des divers monuments à sa gloire, de sa maison, les Tuileries, jusqu’à l’Arc de Triomphe de la Grande Armée. C’est donc tout naturellement qu’il fit installer une colossale statue de bronze de lui-même en haut de la colline, contemplant Paris. En 1870, alors que les prussiens s’approchent pendant la guerre, les habitants descendent la statue et la plonge dans la Seine afin que l’envahisseur n’en récupère pas le bronze. La statue ne retrouvera jamais sa place à la Défense mais on peut toujours l’admirer dans la cour carrée des Invalides à Paris.

Le siège de Paris de 1870 a été terrible. Les parisiens mangeaient des rats et les théâtres étaient transformés en hôpitaux de fortune. Mais Paris ne s’est pas rendue. (C’est Versailles qui s’est rendue au nom de Paris qui résistait toujours, ce qui a eu pour effet de déclencher la révolution anarchiste de la ville de Paris, la Commune.) Plus tard, la IIIeme République, voulant commémorer la résistance héroïque de la Ville-Lumière, décide en 1871 de renommer l’endroit « La Défense » et lance en 1880 un concours pour un groupe monumental représentant la Défense de Paris, qui sera placé sur le Rond-Point de Courbevoie, là où se trouvait Napoléon. C’est le sculpteur célèbre Louis-Ernest Barrias qui remporte le concours avec une allégorie féminine de Paris en manteau militaire et un soldat épuisé la défendant toujours à ses pieds.

En 1965 la statue est déplacée pour céder la place au quartier d’affaire en pleine construction, et aujourd’hui elle fait partie de la fontain d’Agam, sur l’esplanade de la Défense. C’est le seul chef d’œuvre du XIXème siècle dans le quartier, mais son importance est grande, d’autant plus que c’est elle qui donne son nom à la Défense.

Afin de découvrir cette sculpture mais aussi toutes les belles oeuvres de la Défense, le mieux est de loger dans le studio Barrias d’où vous découvrirez une photo avec une vue vertigineuse du photographe canadien Tom Ryaboi.